Assassinat de Jovenel Moïse: L’OPC pousse pour la mise en place d’une commission d’enquête internationale

L’Office de la Protection du Citoyen réitère sa demande de la création d’une commission d’enquête internationale pour faire la lumière sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse. Dans une correspondance à Madame Helen M. LA LIME, Représentante Spéciale du Secrétaire Général des Nations-Unies en Haiti, l’OPC recommande ”la mise en place d’une commission d’enquête internationale en appui au juge d’instruction, Me Garry ORELIEN, vu la dimension transnationale du crime perpétré sur le Chef de l’Etat haïtien afin que tous les commanditaires, les auteurs intellectuels et matériels de cet assassinat crapuleux soient identifiés et traduits en justice conformément au Droit Penal International et au Droit International des Droits de l’Homme”. L OPC  table sa démarche ”au nom du droit à la vérité et à la justice, en vertu des principes et valeurs prônées par l’Organisation des Nations Unies (ONU) visant la consolidation de l’État de Droit, la démocratie et les droits de l’homme”.

L’Office de la Protection du Citoyen s’est dit indigné d’avoir appris que le Premier ministre Ariel Henry s’est échangé au téléphone avec Joseph Félix Badio, ”un individu activement recherché par la Police Nationale d’Haïti (PNH) pour son implication présumée dans l’assassinat du Président Jovenel MOISE”.
”De telles révélations ne font que renforcer les inquiétudes exprimées par l’Office de la Protection du Citoyen quant à  la capacité et la volonté des autorités nationales du pouvoir central à faciliter l’aboutissement de l’enquête judiciaire ouverte sur le dossier de l’assassinat du Président Jovenel MOISE. D’ailleurs, des indices de blocage et d’obstruction se précisent au fur et à mesure” stipule la lettre.
Il est à noter que le protecteur du citoyen exige la démission du premier ministre Ariel Henry et lui demande de se mettre à la disposition de la Justice. Le chef du gouvernement est par ailleurs invité au Parquet de Port-au-Prince ce matin dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du Président Jovenel Moïse.
0 Shares:
You May Also Like