La BID approuve 50 millions de dollars US pour améliorer l’accès à la nourriture et aux soins de santé en Haïti

La Banque interaméricaine de développement a approuvé une subvention de 50 millions de dollars US en appui à la lutte contre l’insécurité alimentaire en Haïti et pour accroître le recours aux services de santé préventifs et essentiels. Le programme sera mis en œuvre par le Fonds d’assistance sociale et économique (FAES), également responsable d’un autre programme financé par la BID axé sur la protection sociale. C’est d’ailleurs à ce titre que le FAES vient de recevoir le Prix de la BID Super-héros du développement 2023, indique un communiqué de l’institution.

La nouvelle subvention, approuvée par le Conseil d’administration de la BID le 8 novembre, financera des transferts conditionnés aux familles vulnérables d’Haïti en échange de la participation d’un membre de la famille à de petits travaux de création, de restauration et d’entretien des actifs communautaires. On estime à 16 000 le nombre de personnes qui bénéficieront de transferts pendant 3 à 6 mois (le temps dépendra de l’ampleur du projet communautaire auquel ils sont affectés). Les revenus reçus devraient réduire la vulnérabilité de leurs ménages.

Par ailleurs, le projet cherche aussi à améliorer l’accès aux soins de santé. C’est pour cela qu’il prévoit des transferts monétaires conditionnés (qui dépendront du suivi de programmes de prévention ou de soins de santé) et financera des services de santé essentiels pour 18 000 bénéficiaires.

Le décaissement de cette subvention de la BID de 50 millions de dollars US se fera sur une période de quatre ans. 

La Banque interaméricaine de développement a aussi approuvé un programme de 44 millions de dollars visant à améliorer le niveau éducatif de base en Haïti. Cette enveloppe financera un projet qui ciblera les enfants les plus exposés au risque d’abandon scolaire, les filles et les étudiants handicapés, selon un communiqué de la BID.

 

You May Also Like
Read More

Actualité à la une : Le MOPOD exprime ses vives inquiétudes par rapport à la détérioration de la situation en Haïti et appelle le Premier ministre Ariel Henry à  publier, sans délai, un décret approprié afin d’organiser la réponse citoyenne à l’insécurité et de lancer officiellement le projet de Conférence Nationale Souveraine

Actualité à la une : Le MOPOD exprime ses vives inquiétudes par rapport à la détérioration de la…