Haiti-crise : Fritz Jean, Leslie Voltaire et Laurent St Cyr ont boudé la rencontre entre le Conseil présidentiel et la CARICOM

Gérald Gilles, Emmanuel Vertilaire, Smith Augustin et Edgard Leblanc Fils, les quatre conseillers présidentiels du groupe majoritaire ont bien été dans l’après-midi du jeudi 2 mai 2024, à la rencontre avec la CARICOM, contrairement à leurs trois collègues du groupe minoritaire. Fritz Jean, Leslie Voltaire et Laurent St Cyr étaient aux abonnés absents. La pilule  de la désignation du président et du premier ministre de la transition leur reste en travers de la gorge.

Entre-temps, les quatre secteurs constituant le « bloc majoritaire indissoluble » au sein du Conseil présidentiel, qui avaient désigné l’ancien ministre Fritz Bélizaire comme Premier ministre se rétractent devant la controverse suscitée par cette décision. Ils disent renouveler leur adhésion pleine et entière à l’Accord du 3 Avril qui établit la procédure pour nommer le Premier ministre.  

En revanche, le bloc majoritaire indissoluble maintient l’élection de l’ex-sénateur Edgard Leblanc Fils à la présidence du Conseil présidentiel, rejetant les critiques venant notamment des parties prenantes du groupe minoritaire.

Le Docteur Dunois Eric Cantave, membre de l’Accord de Montana et candidat au poste de Premier ministre, qualifie de coup d’état ce qui s’est passé le mardi 30 avril 2024 à la Villa D’accueil. Cette décision pourrait, selon lui, enfoncer davantage le pays dans la crise. Il exige la démission des quatre membres votants du Conseil présidentiel faisant partie du groupe majoritaire.

L’ancien ministre de la justice et de la sécurité publique, Michel Pierre Brunache,  parle de mauvais départ pour le conseil présidentiel. Il appelle les Conseillers-Présidents à se tourner vers l’accord du 3 Avril pour relancer le processus relatif notamment à la nomination du Premier ministre tout en appelant l’ex-sénateur Edgard Leblanc Fils à jouer son rôle de coordonnateur du CP pour recoller les morceaux.   

 

You May Also Like
Read More

Actualité à la une : La grogne monte en Haiti. Des manifestations anti-gouvernementales ont eu lieu  le lundi 15  janvier 2024 dans plusieurs villes du pays telles Jérémie, Cayes, Miragoâne, Petit-Goâve et  Ouanaminthe…Les manifestants réclamaient le départ du premier ministre Ariel Henry

Actualité à la une : La grogne monte en Haiti. Des manifestations anti-gouvernementales ont eu lieu  le lundi 15  janvier…