Construction d’un canal  sur la rivière Massacre : 9 Haitiens  sont interdits d’entrée en République Dominicaine

Après la fermeture totale de la frontière de la République Dominicaine avec Haiti, le président Luis Abinader a également ordonné à la Direction générale des migrations de refuser l’entrée sur le territoire dominicain à neuf Haïtiens, dont des ex-sénateurs et anciens ministres, pour leur soutien à la construction du canal.

Il s’agit des anciens sénateurs du Nord-est Wanique Pierre, Jacques Sauveur Jean et Jean Baptiste Bien Aimé ; des anciens ministres Ardouin Zéphirin et Nader Joiséus; du directeur de la Brigade de Sécurité des Aires Protégées, Jeantel Joseph ; de l’ancienne directrice départementale du Nord-est du ministère de l’Environnement, Wideline Pierre, du commentateur politique Luckner Désir dit Loucko et Caniel Samson présenté comme le commanditaire de la construction du canal.

Jean Baptiste Bien-Aimé minimise les sanctions dominicaines et confirme son support depuis 2013 à ce projet jugé crucial pour les planteurs de la région du Nord-est. Il dénonce le caractère électoraliste des décisions du président Luis Abinader qui cherche selon lui à obtenir le vote des ultranationalistes dominicains à la prochaine présidentielle.

Jean Baptiste Bien-Aimé appelle à la solidarité de tous les Haïtiens pour finaliser la construction de ce canal et en construire d’autres pour une utilisation équitable de la rivière Massacre par les deux pays.

 

You May Also Like
Read More

Actualité à la une : L’agent exécutif intérimaire de Jacmel, Marky Kessa, a été placé en détention, hier, après avoir été auditionné par le juge d’instruction Walter Wesser Voltaire, dans le cadre de l’enquête sur l’assassinat du président Jovenel Moïse. Marcky Kessa est incarcé au pénitencier national

Actualité à la une : L’agent exécutif intérimaire de Jacmel, Marky Kessa, a été placé en détention, hier,…