La Conférence des Evêques catholiques d’Haïti appelle le Premier ministre Ariel Henry à prendre une décision de sagesse pour le bien du pays

La Conférence des Évêques catholiques d’Haïti appelle les autorités à mettre immédiatement un terme à la souffrance du peuple dont la volonté s’est exprimée sur tout le territoire, particulièrement le mercredi 7 février 2024.

« Le sang et les larmes ont assez coulé à travers les assassinats, les kidnappings et les viols perpétrés au cours de ces trois  dernières années. Nous en avons assez ! Fermez la vanne de sang et cessez de faire compter des morts ! », déclare la CEH dans une note.

Témoins de la misère et de la souffrance de nos concitoyens dans les dix départements géographiques du pays, les Évêques catholiques lancent un vigoureux appel au Premier ministre Ariel Henry pour qu’il se rende compte de la gravité de la situation actuelle et prenne une décision de sagesse pour le bien de toute la Nation qui est sérieusement menacée dans ses fondements mêmes.

La CEH exprime sa proximité et ses sincères condoléances aux familles des victimes des derniers événements. « Nous invitons nos chers Compatriotes à ne pas tomber dans le piège de la violence et des luttes fratricides qui bafouent notre dignité, défigurent notre humanité et déshonorent l’image de notre pays. Mobilisons toutes nos énergies, unissons-nous et engageons-nous, ensemble, résolument, sans violence, sur la route qui nous conduira à l’Haïti nouvelle que nous désirons tous et toutes ! », prêchent les Evêques catholiques d’Haïti.

 

You May Also Like
Read More

Actualité à la une: En toute impunité les gangs armés poursuivent leur entreprise de destruction dans la région métropolitaine de Port-au-Prince. Ils ont  pillé et incendié la  plupart des cliniques et pharmacies dans les parages de l’hôpital de l’Université d’Etat d’Haïti, à la Rue Monseigneur Guilloux, dans la soirée du lundi 25 mars 2024

Actualité à la une: En toute impunité les gangs armés poursuivent leur entreprise de destruction dans la région…