Actualité à la une Enlevé samedi dernier, le pasteur Devariste Eliodor a été libéré hier soir contre rançon

Actualité à la une

Enlevé samedi dernier, le pasteur Devariste Eliodor a été libéré hier soir contre rançon. Son état  de santé s’est détérioré, selon un proche de sa famille

Des fidèles protestants avaient manifesté hier, devant les locaux de l’église méthodiste Libre Parc-Chrétien à Delmas 28, pour exiger la libération du pasteur.

Quant au Pasteur Jean Marie Ferrer  Michel, enlevé le 3 Octobre dernier, il est toujours aux mains de ses ravisseurs.

Des mouvements de protestation, également dans divers endroits de la région métropolitaine de Port-au-Prince notamment à Montagne noire et à Delmas contre l’enlèvement de plusieurs personnes le week-end écoulé.

Journée de terreur hier, à la capitale. A Martissant, la circulation a été bloquée quasi-totalement par les gangs armés. Ils ont fouillé pratiquement tous les véhicules qui fréquentaient la zone et enlevé plusieurs personnes, avons-nous appris.

Au moins 3 soldats du chef de gang opérant à Torcel, Innocent Vitélhomme, ont été tués hier,  dans des échanges de tirs avec la police, alors que ces bandits rançonnaient des entreprises à Pernier.  

Dans le département du Nord, la police a procédé à une dizaine d’arrestations dans le cadre de l’enlèvement du policier Jocelyn Jean Phillipe, le 5 octobre dernier. Le houngan Pierre Jean Rony, 54 ans, présumé chef du gang opérant à Port-Magot et Limbé, et Jean Wilneau, 31 ans,  ont été appréhendés.

Au Cap-Haitien, la police  a annoncé également avoir arrêté, le 6 octobre dernier, trois organisateurs de voyages clandestin vers les Bahamas et les Etats-Unis. Ils ont été dénoncés par des migrants.

La cour d’appel de Port-au-Prince n’a pu statuer, hier, sur le dossier de l’ex-député Arnel Bélizaire et consorts. Après lecture de l’acte de l’ordonnance de la juge Annie Fignolé contre laquelle le parquet de Port-au-Prince avait interjeté appel, le président de la composition du tribunal Eddy Darang, a renvoyé l’affaire à huitaine. 

Les avocats des prisonniers dits politiques et des responsables politiques venus les supporter à l’audience ont dénoncé cette décision du tribunal.

Vers la mise en place du nouveau CEP. Le premier ministre Ariel Henry a adressé la semaine dernière des correspondances à des secteurs leur demandant de lui soumettre chacun les noms de trois personnalités desquelles seront choisis leurs représentants respectifs.

Sant Karl Levêque et IMED ont été choisis par le premier ministre pour conduire le processus de désignation du représentant du secteur des droits humains au nouveau Conseil électoral provisoire. Ils ont jusqu’à ce mercredi 13 octobre pour le faire.

Dans une lettre responsive au chef du gouvernement, les deux institutions ont exprimé  leur désaccord avec la formule proposée pour désigner le représentant du secteur des droits humains au nouveau CEP.

0 Shares:
You May Also Like